De quels emballages parle-t-on ?

Le #ProjetMétal concerne les petits emballages en aluminium et en acier (inférieur à un petit pot de yaourt) ou composés en partie d’aluminium :

Slider

Pourquoi trier et recycler mes petits emballages métalliques ?

L’aluminium et l’acier présentent l’avantage d’être 100 % recyclable et ce, à l’infini, sans altération de leurs propriétés ni perte de matière.

  • Recycler l’aluminium permet d’économiser 95 % d’énergie et ne génère que 5 % d’émission carbone par rapport à la production d’aluminium primaire.
  • Le recyclage de l’acier permet, quant à lui, d’économiser 75 % d’énergie.

Et moi, est-ce que je peux trier tous mes emballages métalliques ?

Actuellement, tous les centres de recyclage ne sont pas équipés pour trier les petits emballages métalliques mais nous y travaillons.

Pour savoir si vous pouvez mettre vos petits emballages métalliques dans votre poubelle… c’est par ici 👇

Que deviennent les emballages ainsi triés ?

Dans le centre de recyclage, les petits emballages sont récupérés par :

  • Un overband pour les acier ;
  • Une machine à courant de Foucault pour les aluminium.

Après quoi, les emballages en aluminium d’une part et en acier d’autre part sont mis en « balle ».

L’acier :

Les emballages en acier sont envoyés chez un affineur, où ils sont fondus puis transformées en lingot.

L’aluminium :

Les emballages en aluminium sont envoyés dans une usine de pyrolyse (pour plus de détails, c’est dans le Petit Dico des Métaux).

Les aluminiums revalorisés sont envoyés chez un affineur où ils sont fondus dans de grands fours et transformés en lingots d’aluminium.

Enfin, les lingots sont réutilisés dans l’industrie automobile notamment… ou pour produire de nouveaux emballages en aluminium. L’essence même de l’économie circulaire des ressources.

Et voilà ! Vous savez tout !