La récupération des emballages légers en aluminium passe par l’installation d’un dispositif de tri par courant de Foucault au sein des centres de tri. Ce dispositif permet de capter efficacement l’aluminium issu des refus de tri.

Séparer les petits emballages 

Dans le centre de tri, tous les emballages mesurant moins de 30 à 60 millimètres sont orientés dès le début du process dans la catégorie des refus pour protéger les agents de tri. Cela permet notamment d’éliminer des objets tranchants.

Extraire les petits aluminiums et les petits aciers

Dans les centres de tri équipés pour le Projet Métal, les refus de tri passent au niveau d’un overband qui capte les petits aciers, puis d’une machine à courant de Foucault , qui récupère les petits aluminiums (capsules de café, feuilles aluminium, petites canettes ou canettes pliées, plaquettes de médicaments…). Cette machine génère un champ magnétique permettant de séparer l’aluminium, métal non magnétique, des autres déchets.

Machine à courant de Foucault – Images tournées au centre de tri de Romainville (Syctom)

Vers une seconde vie  !

L’aluminium est ensuite stocké séparément et conditionné en balles avant d’être acheminé vers une usine de recyclage afin de lui donner une seconde existence.