Le Club de l’emballage léger en aluminium et en acier est un think&do tank créé en 2009. Comment nous définir ? Provocateurs de débats. Agitateurs d’idées. Créateurs de solutions.

Genèse et ambitions du CELAA

Le Club de l’Emballage Léger en Aluminium et en Acier (CELAA) a été créé en mai 2009, sous l’impulsion d’entreprises convaincues de la nécessité d’améliorer le recyclage des emballages en aluminium et en acier comme Nespresso, France Aluminium Recyclage (FAR) et le Groupe Bel.

En effet, en 2009, l’aluminium faisait partie des matériaux d’emballages les moins bien valorisés (32%), comparé au taux global de recyclage des emballages ménagers de 63%. Les bénéfices environnementaux du recyclage de l’aluminium sont pourtant indéniables puisque l’aluminium présente l’avantage d’être recyclable à 100% et à l’infini.

Pour améliorer le recyclage de ces emballages, le CELAA a initié 4 expérimentations pilotes dans les centres de tri des départements des Alpes-Maritimes, du Var et du Lot en 2010 puis des Hauts-de-Seine en 2012. Grâce aux financements versés par Nespresso et d’autres membres du CELAA, 4 centres de tri pilotes ont pu être équipés du dispositif de tri adapté.

Ces expérimentations ont démontré qu’une grande partie des emballages en aluminium et en acier réceptionnés par les centres de tri, notamment ceux de petite taille (feuilles aluminium, capsules de café, bougies chauffe-plat, boîtes boisson et conserves de petit format, bouchons à vis…) tombaient dans ce qu’on appelle les “refus de tri“ et n’étaient par conséquent pas recyclés alors qu’ils pouvaient être récupérés via l’installation de machines à courants de Foucault sur les « refus de tri ».

Le #ProjetMétal : qu’est-ce donc ?

Les 3 années d’expérimentation menées par le CELAA ont permis d’établir la faisabilité technique, l’intérêt économique et la pertinence environnementale de la récupération de l’aluminium et de l’acier issus des refus dans les centres de tri. Ce bilan positif a conduit le CELAA, CITEO, l’Association des Maires de France et le Fonds de dotation pour le recyclage des petits aluminiums créé par Nespresso à lancer le Projet Métal en 2014.

Ce Projet, renouvelé en 2017, a pour objectif de permettre à 30 millions de Français de pouvoir trier, en 2022, l’ensemble de leurs emballages métalliques.

Le CELAA compte aujourd’hui de nombreux partenaires producteurs ou metteurs sur le marché d’emballages métalliques, qui souhaitent contribuer à la redynamisation de la filière métal en améliorant le tri et le recyclage des emballages en aluminium et en acier et en en rappelant l’intérêt économique et environnemental.

Les partenaires du CELAA

  • Alltub Group ;
  • Alfyma ;
  • La Boîte Boisson / Beveradge Cans Makers Europe ;
  • Bel ;
  • Coca-Cola European Partners France ;
  • France Aluminium Recyclage, co-fondateur ;
  • Jacob Douwe Egberts ;
  • Materne ;
  • Nespresso France, co-fondateur et initiateur du Fonds de dotation des petits emballages en aluminium.

Une équipe dédiée

Le CELAA est aujourd’hui composé de quatre collaborateurs engagés sur le terrain pour le déploiement du #ProjetMétal au profit du plus grand nombre de Français(es) :

Marc Teyssier d'Orfeuil
Délégué général

Délégué général depuis 2009 du CELAA, Marc assure la stratégie générale du think&do tank au côté d'Angeline.

Sur TwitterSur LinkedInL'agence Com'Publics
Delphine Thiébaut
Consultante senior

Consultante au sein du CELAA, Delphine supervise le déploiement du #ProjetMétal et assure le suivi quotidien de quelques 120 centres de tri partout en France. Elle organise également les tests sur site pour vérifier l'efficacité des process dans les centres équipés.

Sur LinkedIn
Michel Germond
Consultant

Michel participe depuis 2018, au côté de Delphine au déploiement du #ProjetMétal ; il coordonne la communication et le content management du CELAA ainsi que le webmastering du site ProjetMétal.fr.

Sur LinkedInSur Twitter

Et surtout on n’oublie pas 👇